Ecouter:Des cliniques du droit en Belgique ! par Annemie Schaus

A l’ULB, depuis peu, on doit l’émergence de telles initiatives à des enseignantes dynamiques comme Annemie Schaus et Emmanuelle Bribosia, entre autres. Plusieurs cliniques du droit y ont donc vu le jour, telles que la clinique des droits de l’homme, la clinique du droit des étrangers, ou encore l‘Equality law clinic qui agit selon quatre axes de recherche :

• Le droit des étrangers
• La justice reproductive et le droit à l’avortement
• Les droits des populations trans
• Les droit des personnes souffrant d’un handicap

L’esprit des cliniques du droit est double :

1. donner aux étudiants la possibilité de travailler sur des cas concrets, sur des thèmes essentiels, ce qui est une énorme plus-value. Ils doivent répondre à des questions concrètes, aller sur le terrain, rencontrer les personnes concernées. L’aspect interdisciplinaire est très intéressant, leur vision du droit n’est plus du tout désincarnée.

2. travailler selon une idée éthique de la justice, en faveur des droits de l’homme, en collaboration avec des associations, des ONG. Certains étudiants travaillent sur des recours en annulation, dans le cas par exemple de discriminations fiscales à l’égard des étrangers, ou sur la légalité de la présence des militaires en rue, ou encore sur le droit des personnes trans. Il y a un côté militant, engagé, tout en gardant la rigueur scientifique de mise dans le cadre de l’université.

Ecouter Annemie Schaus : https://www.rtbf.be/lapremiere/article/detail_des-cliniques-du-droit-en-belgique?id=9631872